Samedi 16 Aout 2008 – 1er Jour – Bilan alimentaire en vue d’un régime

Posté le Samedi 16 août 2008

1er Jour de ce blog qui va m’aider à tenir un petit carnet de bord témoin de mon épopée à travers les régimes, disciplines, sports et activités en tout genre que je teste depuis des années pour perdre du poids.

femme beignet

 

Mon challenge n’est pourtant pas énorme puisque j’ai déjà accompli la moitié du chemin :

 

Pour une taille d’1m71, je pesais il y a près de cinq mois 76 kilos.

 

Aujourd’hui, grâce à l’aide d’un acupuncteur et de son régime dissocié, je pèse actuellement 68,7 kilos.

 

Mon objectif : 60 kilos, et rêvons un peu, pourquoi pas 58 ?

 

Je fais le yoyo depuis des années et suis passée par de multiples régimes. J’ai eu la chance d’être très mince dans mon adolescence, mais les premiers kilos sont apparus pour la première fois vers 20/21 ans, je ne me pesais jamais, j’avais juste commencé par remarquer que mes mollets étaient devenus plus gros, et un été, sur la côte espagnole, une balance présente dans une pharmacie me confirma mes craintes :

 

J’étais passée de 55 kilos (hé oui, ça m’est arrivé) à 64, tranquillement, à coups de pizzas, gros plats de pâtes, et surtout de plus grosses quantités qui ne faisaient pas partie de mes habitudes passées (la vie de couple !..)

 

Puis perte facile de ces kilos, puis reprise, un peu plus encore, et ainsi de suite.

silhouette

 

Petit sommaire de mon chemin up and down à travers les années :

 

Adolescence jusqu’à… 16/17 ans : entre 50 et 54 kilos

 

17/20 ans : entre 55 et 57 kilos

 

 

20/21 ans : entre 57 et 64 kilos
1er régime improvisé basé sur une restriction alimentaire classique : pas de sucres, et des graisses limitées, beaucoup de salades, et en un mois, j’avais tout perdu) – natation quasi tous les jours, 30 mn de brasse lente, pendant deux ou trois semaines.
Grâce à tout ça j’atteins le poids rêvé de :
54 kilos 

 

21/22 ans : entre 54 et 57 kilos

 

22 ans : 54 kilos

 

22/25 ans : entre 55 et 59 kilos

 

25 ans : 56 kilos

 

 

25/30 ans : entre 56 et 71 kilos !
2eme régime aidée d’une diététicienne, perte de 13 kilos en 6 mois, régime équilibré m’autorisant à un écart par semaine mais me donnant la mauvaise habitude de manger un fruit ou un yaourt en fin de repas, en soi rien de grave sauf que je n’avais jamais été portée sur le sucré et les desserts jusque là, ce fut un nouveau rituel) – natation régulière pendant près de trois mois – à la fin du régime !
Grâce à tout ça j’atteins le poids rêvé de :

58 kilos

 

31 ans : 67 kilos

 

 

31 ans/33 ans : entre 71 et 74 kilos !
3eme régime aidé d’un nutritionniste et un régime hyperprotéiné (solide, avec de vrais aliments), le régime numéro 2 n’ayant plus d’effets sur moi, malgré la discipline dont je fais preuve. Hypermotivée, je tiens sans aucun sucres (ni rapides, ni lents, durant trois mois : très mauvais pour la santé, malgré les dires de mon nutritionniste qui tentait de me rassurer).
Grâce à tout ça j’atteins le poids rêvé de :
60 kilos

 

34 ans : 62 kilos – de peur de reprendre les kilos, je me décide à reprendre un sport, moi qui n’en n’ai pas ou pratiquement pas fait depuis mes 17 ans. Méthode radicale tant qu’à faire : je choisis la boxe française ! et d’arrêter de fumer en même temps.


34 ans/35 ans : entre 62 kilos et 68 ! (j’ose espérer un ou deux kilos de muscles là dedans) : je mange énormément de sucres lents, pâtes, pain, riz… la peur de manquer d’énergie lors des cours qui puisent beaucoup de glucides (sport intensif et non modéré). La fin du régime protéiné qui me fait me jeter sur tout ce dont j’ai été privée durant des mois, l’énergie que me demande le sport, l’arrêt de la cigarette, les médicaments… tout cela me fait grimper les kilos allègrement ! Sans doute l’énergie brulée en cours (4 à 6 heures par semaine, réduit-elle les dégâts).

 

35 ans : une fracture m’empêche de continuer à boxer, je monte jusqu’à 71 kilos. Plus aucun régime n’est efficace.

 

35/36 ans : 74 kilos. Toujours aucune efficacité des régimes. reprise de la boxe malgré tout, puis arrêt définitif à 36 ans.

 

36/38 ans : 76 kilos ! Je décide d’aller voir l’acupuncteur qui m’a aidée lors de mon arrêt du tabac. une des mes amies me l’avait conseillée pour sa perte de poids (jamais reprise). Nous sommes en Avril 2008.
4eme régime : Aujourd’hui, son régime dissocié m’a fait perdre 8 kilos en trois mois. Depuis deux mois je fais de multiples excès que j’alterne avec des reprises de contrôle alimentaire. L’été fut plein de tentations, d’invitations à diner, de déjeuners, de restaurants, de glaces, de dessert. malgré cela mon poids s’est stabilisé entre 68 et 69 kilos.

 

J’ai décidé de reprendre le contrôle demain, et de poursuivre mon régime.

 

Je commence donc ce carnet de bord aujourd’hui, en espérant augmenter ma motivation ainsi.

 

flan

 

Pour cette journée de fin de liberté, voici ce qui s’est passé : du contrôle alimentaire alterné avec une anarchie totale :

 

9h30 : un petit déjeuner parfait comme me l’a prescrit mon acupuncteur(trice) – ‘je ne suis pas certaine qu’il existe un féminin pour ce métier) :

 

- Thé

 

- 3 cracottes avec du beurre allégé gratté

 

- 1 fruit

 

12h30 :D éjeuner : (ça c’est pour les jours de flemme – pas conseillé) : un plat tout préparé allégé à moins de 300 calories.

 

Marche à pied, soleil, marche à pied

 

Retour maison : lâchage sur goûter (16h30/17h) : Un flan (le « moins pire » des desserts de boulangerie, tout de même…)

 

et… attention : Un gros bol de lait chaud demi écrémé, du cacao sans sucre, de l’aspartam, un pain presque entier tartiné de beurre allégé

 

et avec le reste du pain : 2 petits sandwichs recouverts de jambon bien épais (sans le gras quand même), avec des cornichons et des petites tomates cerises. aucune sauce bien sur.

 

Après ça je savais que je n’aurais pas faim pour le diner. Ce fut d’ailleurs ma façon de faire toute mon enfance et mon adolescence, de me faire un gros gouter à 16h30/17h jusqu’à plus faim, et de picorer au diner (quasi que des légumes d’ailleurs, je n’aimais pas la viande ni les desserts, mon besoin de sucré ayant été bien pourvu lors du chocolat au lait/tartines du gouter – même menu au petit déjeuner d’ailleurs, et peu de viande au déjeuner aussi…)

 

Néanmoins, comme l’inactivité de l’été a tendance a me faire grignoter, je me suis congelé des verres d’une boisson light achetée chez ED l’épicier, ce qui me fait de la glace pilée à déguster devant mon ordinateur ou la télé…. Tout ce faux sucre (il faudra d’ailleurs que j’en reparle) a tendance a me couper l’appétit, donc j’ai zappé le diner. (ce qui peut me valoir de bonnes surprises parfois malgré mes écarts, la balance reste stable…)

 

Stable, mais ma silhouette change, je vois bien que mes 68 kilos maintenus a coup de glace et de chocolat ne me donnent pas la même taille que le même poids obtenu avec une alimentation plus saine.

 

Voilà pour cette inauguration bloggesque ! La suite demain ? Sur ce je file me congeler un petit truc qui va m’hydrater et me faire croire que je « pêche » alimentairement ! ahhhh le plaisir des transgressions…. (il faudra que l’on en reparle).

 

Bonne nuit

HelloElo @ 23:02
Enregistré dans Carnet de bord d'un regime
123